L’Open du château Piron

Ce week-end, je suis partie dans les Graves pour participer à un tout nouveau genre de tasting : la dégustation sportive.

Open Château pironAvec mon acolyte Albane, nous avons formé notre équipe d’amatrices dans cette compétition bon enfant, au château Piron. Au programme : sélection par poules à base de dégustations à l’aveugle de vins de la France entière et pauses au soleil agrémentées de verres du château hôte et de quelques notes de guitare.

L’Open Piron a su se réapproprier les codes du sport pour les appliquer au monde vinicole de façon audacieuse. Ainsi, la dégustation ne commence qu’au coup de sifflet de l’arbitre, signal de départ d’un tasting de deux minutes pour découvrir le vin mystère. Et pour ceux qui décideraient de ne pas être fair-play, ils ont même prévu une distribution de cartons jaunes et rouges (mais comme on était tous sympas, pas besoin).

Open Château pironJ’ai adoré ce concept, qui redéfinit le concours de dégustation et en fait un événement convivial. Je ne crois pas avoir déjà vu des participants crier de joie à l’annonce des réponses lors de tastings classiques, ou se prendre dans les bras en apprenant une qualification. Ici, c’est surtout l’envie de jouer qui prime, et on le ressent dans l’ambiance, particulièrement décontractée.

Pour notre part, dans l’équipe Drink a Beat, nous nous sommes bien débrouillées pour de jeunes amatrices. Après la première épreuve de qualification, où nous devions trouver la région, l’appellation et le millésime de quatre vins blancs et de quatre rouges, nous avons échappé de peu à l’élimination et nous sommes retrouvées dans l’épreuve de repêchage. Là, un rosé d’Anjou et un Crémant de Bordeaux salvateurs nous ont enfin fait accéder à la qualification (c’est justement là qu’intervient l’accolade de victoire) pour affronter les pros avec sept vins cette fois.

Open Château pironComme dans une compétition sportive, nous avons eu nos petites victoires à nous (le Sainte-Croix du Mont pour ma coéquipière et le Cabernet Franc pour moi) et ces superbes moments de « shame on me » (la fille du sud-est qui passe à 10 000 kilomètres du vin de Provence, c’est moi). Pas de victoire finale pour nous, mais de bonnes parties de rigolade et la satisfaction personnelle d’avoir passé les qualifs.

Félicitations aux grands gagnants, l’équipe amateur Marniesse/Rebel et un clin d’œil spécial aux blogueuses Lili à Bordeaux et Papotiche pour le prix des accords mets & vins et à mes camarades de l’INSEEC, Romain et Mathilde, qui ont remporté le prix des meilleurs jeunes !

Pour découvrir le château Piron, c’est par ici !

Et pour coller au thème, on se revoit l’Open de Vampire Weekend :

Publicités
About drinkabeat (116 Articles)
Sudiste ayant migré à Bordeaux pour un Master en Wine Marketing, évolue depuis à mi-chemin entre la music nerd et la wine & spirit lover, prônant la tolérance pour toutes les boissons alcoolisées. Parce que les tribulations vinicoles ne se résument pas qu'à des beuveries (dés)organisées, s'engage dans une vision décomplexée du vin...et du reste.

1 Comment on L’Open du château Piron

  1. Super votre article là. Ca capte tout à fait l’évenement 🙂 Nous, ma complice et moi, ont été éliminé de suite (mais on a trouvé le Saint Mont aussi hihi). Seul regret, ne pas avoir su braquer mon objectif sur vos accolades de joie 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s