Mes 10 résolutions pour 2014

2013 est morte vive 2014 !
Ayant fêté ce passage peu dignement du fond de mon lit avec un rhume carabiné aux complications multiples (otite & conjonctivite, je ne fais pas les choses à moitié) j’ai au moins pu prendre le temps de réfléchir aux fameuses résolutions de cette nouvelle année.
1. Assumer la totalité de mes goûts musicaux

Parce que oui j’aime me trémousser sur du Miley Cyrus, je regrette les Pussycat Dolls et le cast de Glee a quelques bonnes reprises à son actif ! Et si je mets en avant les pépites de groupes indés encore méconnus dont j’ai réussi à dénicher le premier EP et autres musiciens plus présentables, j’aime aussi chanter du Dolly Parton à tue-tête, je connais le répertoire Disney par coeur (et non, pas de façon ironique) et je garderais toujours « Ma préférence » de Julien Clerc et un peu de Kyo dans un coin de mon Ipod. Parce qu’aimer les Libertines et Vanina, c’est possible !
 
2. Essayer de devenir une vraie fille

Etant la seule de ma condition à préférer Shaun of the Dead à Dirty Dancing, Evil Dead au Temps d’un Automne et n’importe qui à Channing Tatum une remise en question s’impose peut être. Et si l’année 2014 était celle où j’apprenais à apprécier les déclarations d’amour sous la pluie et les courses poursuites d’aéroport ? Avatar ne serait pas qu’une adaptation de Pocahontas d’une heure de trop mais le meilleur film d’action romantique du siècle ? Oserais-je franchir le pas et aller voir le dernier Rachel Mc Adams, un paquet de mouchoir dans la poche ?



3. Ne pas être trop fifille

Parce que continuer à pleurer pour la mort de Mufasa à 24 ans n’est pas mon plus grand fait de gloire et que le fait d’avoir tenté de regarder La Guerre est Déclarée dans un train bondé était une erreur (qui s’est terminée à la maison avec un paquet entier de kleenex). Parce que mon amour des films d’horreur m’empêche en réalité de passer des nuits tranquilles et qu’il m’est arrivé de fermer les yeux dans certains manèges (que j’ai en général réclamé de façon bornée et insupportable). Et parce que les araignées ne sont sans doute pas destinées à nous exterminer (bien que leur surnombre soit un avantage de taille).
 
 
4. Accepter la piquette de temps à autre

J’ai beau être dans un master spécialisé dans le marketing des vins et spiritueux je n’en reste pas moins étudiante. Et les étudiants par définition ont un budget qui les entraîne dans les bas fonds des rayons vins des supermarchés. Alors un rosé pamplemousse, une vodka de marque de distributeur et un blanc légèrement vinaigré peuvent être servis à notre table parfois à l’apéritif sans que ce soit une honte nationale.
5. Arrêter de fumer

Enfin pas tout de suite je viens de ramener une cartouche de l’étranger, et puis j’ai encore quelques recharges pour ma cigarette électronique (vestige d’un précédent échec) il ne faudrait pas les gâcher, et après je devrais réviser pour mes partiels donc je serais tendue, et puis la semaine d’exams je n’en parle même pas et ensuite il y a….sinon je peux déjà commencer par diminuer, sauf en soirée bien sûr trop compliqué, et puis à l’école aussi puisque tout le monde fume alors…




6. Régler systématiquement toutes mes horloges
Même si rajouter 1 heure et 17 minutes à l’horloge de ma voiture est devenu un petit jeu intime de calcul mental entre elle et moi, mes passagers me prennent plutôt pour une brave personne atteinte de déficience mentale. Mais vous vous trompez mes chers ! Tout ceci n’est pas une question d’intelligence mais bien de fainéantise, alors je promets solennellement de ne plus attendre immobile le retour à l’heure d’été.







7. Faire une rehab de ventes en ligne

Devenir cliente VIP de Monshowroom en peu de temps m’a fait réaliser le budget consacré à ce genre de site. En cette année 2014 je devrais donc me sevrer et laisser ma carte bleue tranquille. Mon ordinateur me mettra à rude épreuve, le traître ayant mémorisé les numéros mais je ne craquerais plus devant les multiples ventes privées visant à remplir mon placard déjà plein à ras bord de j’ai-plus-rien-à-me-mettre et mon appartement de gadgets attractifs mais inutiles.



8. Me désabonner de tous les sites inutiles

Parce que j’erre souvent sur internet et que j’ai une forte tendance à laisser mon adresse mail sur toutes les interfaces que je croise je me retrouve inondée quotidiennement d’informations totalement superflues. Alors je dis stop au harcèlement de Vistaprint et Cadrexport ! Ma recherche active de stage datant de trois mois et mon unique commande de cartes de visites ne devraient pas me condamner à une telle sentence.



9. Me constituer une cave

Une vraie, digne de ce nom, avec des domaines connus se mêlant à de petites perles régionales. Les vestiges de découvertes gourmandes au cours d’excursions scolaires, de révélations dans le cadre du travail et de trouvailles en vadrouilles amicales. A boire entre potes, en famille, tout de suite ou dans quelques années. Un régal pour les yeux et les papilles.
10. Ne pas être malade le 31 décembre 2014 !
Bonne année à tous !

 

 

Publicités
About drinkabeat (116 Articles)
Sudiste ayant migré à Bordeaux pour un Master en Wine Marketing, évolue depuis à mi-chemin entre la music nerd et la wine & spirit lover, prônant la tolérance pour toutes les boissons alcoolisées. Parce que les tribulations vinicoles ne se résument pas qu'à des beuveries (dés)organisées, s'engage dans une vision décomplexée du vin...et du reste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s