Mes nuits Fauves

Hauts les cœurs ! 

Parce qu’en cette fin d’année 2013 il est temps de faire une petite rétrospective musicale, place au groupe qui m’a le plus marqué et touché cette année : Fauve

Ce collectif parisien branché mais certainement pas branchouille a réussi à s’imposer sur la scène musicale française en moins d’un an, en témoigne la foule parmi laquelle je me tenais samedi dernier à Agen. Une assemblée surprenante et hétéroclite qui prouve que même si leurs textes semblent concerner principalement les millenials (Et oui c’est nous ! La génération un peu paumée, assez blasée et plutôt exigeante qui veut tout rapidement et le fait savoir sur la totalité des réseaux sociaux), ils peuvent aussi émouvoir des quarantenaires comme des adolescentes toutes de noir vêtues en voie de groupisation et de pseudo-rébellion. Nous nous sommes donc pris un léger coup de vieux à la vue de ces filles de 15 ans qui hurlaient des « Je t’aime » à un groupe qui vaut bien mieux que ça avouons-le.

On notera une première partie agréable de Pendentif, bande de bordelais friands de pop anglo-saxonne, avec des titres efficaces à écouter en soirée movember, un dry martini dans une main et une cigarette électronique dans l’autre.

 

Et on retiendra la superbe entrée de Fauve, intro puissante dans les oreilles, vidéos excellentes qui nous entraînent dans les morceaux en fond et énergie à revendre.
           
S’en suit 1h30 de pur plaisir avec un chanteur surmotivé, se trimballant d’un côté à l’autre de la scène (avec un public attentif digne de Wimbledon ou Rolland Garros), micro en main, flow impressionnant, rapide et clair. Des interactions réussies avec la foule et l’impression  d’avoir en face de nous une bande de potes ahuris devant l’ambiance et le taux de remplissage de la salle avec une bonne dose d’humour et d’espoir pour parfaire le tout.
On s’est laissées emportées par 4000 Îles  « le seul morceau où on chante et où on peut se prendre pour un vrai groupe de rock en criant « Avec nous ! » » dixit le chanteur. Alors que ce n’était pas mon favori de Blizzard, sur scène c’est une vraie claque, un véritable sentiment d’union qui vous envahit, l’impression que tout est possible et qu’au fond tout n’est pas si grave. Un titre qui depuis n’a pas quitté ma playlist.

Ils nous ont aussi gâté avec un morceau exclusif, Jennifer, qui sera sur la deuxième partie de leur jolie expérience musicale. Un petit extrait rien que pour vous :

Et enfin un rappel court et efficace avec Kané pour terminer en apothéose. Le chanteur ne parle plus mais crie, tout le monde est transporté, l’instru est encore et toujours exceptionnel, bref on est tous beaux comme des comètes et  parce qu’ils ne peuvent pas s’en aller comme ça on a droit à une petite présentation de toute la clique, du off de Fauve corp.
Un concert prodigieux et inattendu que je conseille à tous. C’était leur dernière date en 2013 mais pas de panique ils repartent vite sur les routes, ils seront de passage à bordeaux en mars prochain (et il est bien possible que ma petite tête se retrouve encore dans la foule) et dans pas mal de salles de la France entière alors checkez rapidement !

 

Verdict Merci à Fauve et pendentif, on l’a eu notre putain d’belle soirée !

 

Publicités
About drinkabeat (116 Articles)
Sudiste ayant migré à Bordeaux pour un Master en Wine Marketing, évolue depuis à mi-chemin entre la music nerd et la wine & spirit lover, prônant la tolérance pour toutes les boissons alcoolisées. Parce que les tribulations vinicoles ne se résument pas qu'à des beuveries (dés)organisées, s'engage dans une vision décomplexée du vin...et du reste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s