Aucune fausse note pour les Côtes de Bourg

Aujourd’hui parlons peu, parlons Bordeaux !
Le festival Vie Sauvage, rendez-vous incontournable qui s’est rapidement imposé dans la tradition estivale nous propose ce jeudi sa collection hiver à l’Iboat. L’occasion de profiter de la scène indie-pop française un verre de Côtes de Bourg à la main. Pour les malchanceux (comme moi) qui n’ont pas pu y assister fin juin dernier je vous conseille fortement d’aller y jeter un oeil, et pour les plus téméraires vous pouvez aussi assister au lancement demain soir au restaurant Belle Campagne (nouvelle pépite gastronomique « locavore » des rues bordelaises).
Vie Sauvage, plus qu’une sympathique soirée Wine & Music, a réussi le pari de remettre au goût du jour une jolie appellation grâce à des programmations toujours impeccables malgré un budget serré. Si Fauve et Pendentif étaient de la partie cet été, voici un petit aperçu des festivités et des groupes à (re)découvrir d’urgence jeudi :
Petit Fantôme
 
Aka Pierre Loustaunau, acteur majeur du renouvellement de la scène française aux textes mélancoliques, surprenants et bouleversants. Tout le monde a pris une véritable claque avec la sortie de son EP Save cette année, petit bijou de pop intimiste et déroutante, dans lequel chacun saura se reconnaître. Car la voilà la force de cette nouvelle vague de chanteurs français, avoir parfaitement su cerner notre génération, sa culture, ses envies et ses doutes pour occuper nos journées et joliment hanter nos nuits. Une mixtape intelligemment accompagnée d’un fabuleux site en scrolling pour rentrer dans l’imaginaire de l’artiste.
Apes and Horses
 
Venus tout droit de Paris avec leurs titres lo-fi, ces quatre là sont à surveiller de près. Laissez-vous séduire par leur poésie, leurs visuels frappants et leur univers onirique. Avec leur musique empreinte de mystère et d’une certaine pudeur les Apes & Horses nous livrent leurs morceaux avec élégance et délicatesse. Un quatuor fascinant qui nous a impressionné avec son EP Bleu Nuit, à écouter seul pour planer et se détendre ou en groupe pour refaire le monde jusqu’au bout de la nuit. Un régal de pop aérienne, sombre sans jamais tomber dans le mélo et émotive sans être guimauve. Un sentiment de douceur et de romantisme dans ce monde de brutes.

Et pour finir cette soirée en beauté, profitez des DJ Sets de Sean Bouchard du label Talitres et de Romain Bordes d’Hors d’Oeuvres avec en bonus l’apéro tricot musical des Sew and Laine et la présence du Mouv’ (à travers le Point G de Gulia et Emilie Mazoyer)

Verdict : En attendant de se retrouver à l’Iboat, je vous laisse saliver avec la playlist.
Publicités
About drinkabeat (113 Articles)
Sudiste ayant migré à Bordeaux pour le Master Wine Marketing & Management de l'INSEEC, évolue depuis à mi-chemin entre la music nerd et la wine lover. Parce que les tribulations vinicoles ne se résument pas qu'à des beuveries (dés)organisées, s'engage dans une vision décomplexée du vin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s