Yodelice – I Fade Away

Aujourd’hui le nouveau clip de Yodelice m’en a tellement mis plein les yeux que j’ai décidé de créer une petite rubrique : Clip Tannique, soit le prix Véronique et Davina du meilleur clip du moment.
Alors que je vaquais à mes occupations Youtubesques j’ai été happée par la dernière vidéo du français qui donne furieusement envie de ressortir tous nos vieux jouets du grenier pour s’essayer à l’exercice compliqué du stop motion. On se souvient l’avoir quitté mélancolique, une larme dessinée sur la joue et errant en pleine forêt, et voilà qu’il revient avec un titre définitivement plus rock, et aux riffs efficaces. Fade Away est le morceau parfait pour nous appâter en attendant la sortie de l’album le 9 septembre prochain, soit dans 43 jours, ou 1034 heures, ou encore 62 021 minutes…oui d’accord c’est bon je suis légèrement impatiente là !
Je ne suis qu’une âme faible qu’on peut facilement acheter avec une mélodie bien travaillée, et un ninja « Yodélicé » accompagné dans son périple par Buzz L’Eclair, et Batman, et Michael Jackson, et la team Scoubidoo, et une Barbie apparemment transexuelle (ceci dit ça n’étonne personne qu’elle soit passée sur le billard celle-là), et une Wonder Woman déchaînée sur le dancefloor, et C3PO, et un E.T. SDF, et un Woody…normal ? Bon j’avoue j’aurais préféré la version perverse qui fait fureur sur le web. Mis à part cet oubli l’ensemble est créatif, amusant et représente potentiellement la base d’un bon jeu de soirée (un shot à chaque référence à la culture populaire), Yodelice reste fidèle au réalisateur Eliott Bliss qui avait déjà collaboré avec lui pour les vidéos de My Blood is Burning, The Tree of Life, Free et More Than Meets the Eye et qui signe ici son meilleur projet avec le chanteur. Une bouffée d’air frais au milieu de l’invasion de clips ensoleillés à caractère décérébré et peu vêtu des tubes de l’été !

Verdict : Hey ! Look ! I fade awaaay !

Publicités
About drinkabeat (113 Articles)
Sudiste ayant migré à Bordeaux pour le Master Wine Marketing & Management de l'INSEEC, évolue depuis à mi-chemin entre la music nerd et la wine lover. Parce que les tribulations vinicoles ne se résument pas qu'à des beuveries (dés)organisées, s'engage dans une vision décomplexée du vin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s